Une exposition de Sophie Lécuyer

Sophie Lécuyer imprime, grave et creuse le noir de l'encre. À travers cette série d'images, elle nous propose un parcours semé d'apparitions nocturnes. Initialement prévue dans les espaces de la médiathèque, cette exposition vous est pour le moment proposée sur notre site internet.

 

nuit blanche 4

 

Monotype : Procédé d'impression sans gravure qui consiste à travailler directement de l'encre grasse étalée sur la surface d'une plaque lisse. Passée ensuite sous presse, on obtient de cette plaque un tirage papier unique (non reproductible).

 

nuitblanche1
nuitblanche3
nuitblanche2
nuitblanche6
nuitblanche22

Du noir de l'encre au noir de la nuit,  il n'y a qu'un pas. Des songes qu'elle induit et des visions qu'elle provoque, la nuit excite mon imagination avec effroi. La peur qui m'habite ici est celle de la "page" noire.

nuit blanche 5

 

 nuit blanche 8

 

 

nuitblanche7
nuitblanche11
nuitblanche21
nuitblanche10

 

A travers le processus du monotype, je suis face à une étendue d'encre noire et, comme dans l'ombre, j'avance à tâtons, à l'aveugle.

nuitblanche27
nuitblanche25
nuitblanche15
nuitblanche16

 

 

nuitblanche12
nuitblanche24
nuitblanche20
nuitblanche18

 

nuit blanche double2

Je travaille en négatif : Par soustraction de l'encre, et non l'inverse.

 

nuitblanche30
nuitblanche14
nuitblanche26
nuit blanche double3

Je cherche de la lumière pour construire mes images. Je devine quelque chose dans la profondeur de l'encre, comme je peux imaginer des ectoplasmes dans la nuit. Il n'y a pas de repère, pas de plan, pas d'esquisse préparatoire.
Sophie Lécuyer

 

nuit blanche double

nuit blanche 9

 

 signature2019 mail2

 

 

 

 

 Dans le cadre de la Journée internationale des Droits des femmes – avec la mission Droits des Femmes - Égalité et la Maison du Citoyen et de la Vie Associative